Une priorité : les droits des enfants