Ilham Tohti, prix Sakharov 2019, un Ouïgour en prison