La fin du risque systémique ?