Des pouvoirs insuffisants pour agir dans les crises